Publié : 18 mai
Format PDF Enregistrer au format PDF

Présentation du Bac S-SI

Introduction

Les Sciences de l’ingénieur (SI) sont les sciences de la conception et de la réalisation des systèmes inventés par l’homme.
Par leur implication dans l’ensemble de l’activité humaine ; les SI sont en interdépendance avec les sciences de la nature, les sciences économiques et les sciences humaines.

Pour qui ?

Vous voulez savoir ce qui fait tourner le monde ?
Parce que le monde futur sera essentiellement fondé sur les nouvelles technologies, les sciences sont au cœur des nouveaux défis technologiques et la relève scientifique est un vrai challenge.
Vous avez de l’ambition, vous êtes attiré par des carrières variées et passionnantes ?
Devenez ingénieur, architecte, pilote, chercheur, manager…dans des domaines aussi variés que l’aéronautique, l’automobile, la biotechnologie, la chimie, la recherche spatiale, le développement durable...

Au programme...

des matières générales et technologiques, en 1ère et en terminale :

- français (en 1ère),
- histoire-géographie,
- mathématiques,
- physique-chimie,
- sciences de l’ingénieur
- langues vivantes( LV1 & LV2),
- philosophie (en terminale),
- éducation physique et sportive…

Pour tous les élèves, 2 heures hebdomadaires d’accompagnement personnalisé (soutien et approfondissement scolaires ; aide à l’orientation) ;

Les horaires en 1ère et en terminale

Sciences de l’ingénieur au lycée Jules Siegfried

Cet enseignement se compose de deux grandes branches, l’Électronique et la Mécanique, mais les deux parties sont étudiées d’un point de vue global. C’est essentiellement ce qui différencie les bac S Sciences de l’Ingénieur du bac STI2D.
Néanmoins, la branche S SI aborde, par la notion de système et de fonction, plusieurs grands champs disciplinaires des technologies actuelles (mécanique, électronique, automatique, électrotechnique, traitement de l’information et réseaux de télécommunication).

En terminale, 3 enseignements de spécialité sont proposés :

• Physique/chimie
• Mathématiques
• ISN (Informatique et Sciences du Numérique)

La matière choisie en spécialité voit son coefficient au baccalauréat augmenter de 2 et fait l’objet d’un exercice spécial portant sur le programme de spécialité et substituant un du programme général. Contrairement à la filière SVT, l’enseignement de spécialité est facultatif dans la filière SI. Ceux qui ne prennent pas de spécialité augmentent de 2 points de coefficient la note des sciences de l’ingénieur sans suivre d’enseignement supplémentaire.

Poursuites d’études et insertion

Le bac S prépare prioritairement à la poursuite d’études en sciences ou en santé, tout en ouvrant à bien d’autres domaines.
De nombreux bacheliers S rejoignent l’université, notamment en santé, en sciences (mathématiques, informatique, mécanique…), en économie-gestion ou en sport. Prévoir des études longues : 5 ans pour le master, jusqu’à 11 ans pour devenir médecin.
Autre voie : les classes préparatoires scientifiques qui conduisent aux concours d’entrée des écoles d’ingénieurs, vétérinaires, militaires ou des ENS (écoles normales supérieures). Les prépas économiques et littéraires sont également adaptées.
Opter pour un BTS ou un DUT, en 2 ans après le bac, permet d’exercer rapidement un métier ou de continuer ses études.
Enfin, il est possible d’intégrer une école directement après le bac, pour 3 à 5 ans d’études : écoles d’ingénieurs, de commerce et de gestion, du paramédical, d’ architecture… Sélection sur concours ou dossier.

Perspectives professionnelles

Les études supérieures après un bac S prépare notamment aux métiers d’ingénieur (en aéronautique, mécanique, industrie chimique, bâtiment et travaux publics, énergie, environnement, électronique, informatique et technologies numériques...), aux professions médicales, de la finance, de l’architecture, de l’audiovisuel, de l’enseignement, de la fonction publique...