Vous êtes ici : Accueil > Formations / Orientation > Orientation > "Osez la réussite !"

Documents joints

Publié : 16 juin
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le lycée Jules Siegfried s’engage...

"Osez la réussite !"

Le lycée Jules Siegfried accompagne ses élèves dans la poursuite d’études postbac, dès la classe de première jusqu’au semestre 2 du DUT industriel de l’IUT du Havre...

Des élèves du lycée Jules Siegfried racontent...

Un parcours de réussite porté par l’université Le Havre Normandie mis à l’honneur par la campagne "Parcours de réussite" du Ministère de Ministère de lʼEnseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation. L’initiative valorise l’ensemble des parcours de réussite présentés par les universités et met l’accent sur 10 initiatives particulièrement innovantes réparties sur le territoire.

Ateliers d’intégration, rencontres métiers, tutorat, personnalisation de parcours, semestre de remise à niveau, soutien méthodologique, alternance, dispositifs de réorientation... Ces dernières années, les équipes pédagogiques des universités ont multiplié les initiatives pour lutter contre l’abandon et le décrochage en premier cycle.

Ayant placé la réussite au cœur de ses préoccupations, l’université Le Havre Normandie a conçu et mis en œuvre un dispositif innovant pour favoriser la réussite en licence. Une action qui fait la preuve de son efficacité à l’échelle locale.

Osez la réussite !

Le dispositif "Osez la réussite !" a été conçu afin d’encourager plus de bacheliers technologiques à candidater à l’université, mais surtout pour leur assurer une meilleure réussite en DUT. Au Havre, le lien entre les équipes pédagogiques de la filière STI2D du lycée Jules Siegfried et des départements industriels de l’IUT a été renforcé et a abouti à la mise en place d’un dispositif sur les heures d’accompagnement personnalisé dès la première jusqu’à la fin du premier semestre du DUT.

Oser la réussite à l’université
Clare Ramsbottom – Vice-Présidente déléguée à la responsabilité sociale de l’université
« L’IUT, ce n’est pas pour nous ». Voilà ce que disent les élèves de section technologique des lycées de centre-ville du Havre. Ces élèves voient la transition Terminale-université comme ça. Pour les élèves, leurs familles, et même pour certains de leurs professeurs, ils sont actuellement dans un petit bocal bien familier, et l’université, c’est un grand bocal, un niveau d’exigence très élevé, un saut trop difficile pour ce petit poisson.
Comment faire comprendre aux élèves et aux professeurs de lycée que le deuxième bocal est accessible pour ce petit poisson, et qu’il n’est pas si grand, pas si effrayant et que la réussite n’est pas si difficile à atteindre ?
Avec un petit coup de pouce, dans la mouvance des « nudges » de l’économie comportementale - ou un grand coup de kite surf ! puisque nous sommes au bord de la mer !
Les équipes du lycée Jules Siegfried et de l’IUT du Havre ont relevé ce défi. Les équipes ont travaillé ensemble, et le résultat est un dispositif qui crée de l’ambition et de la motivation pour une poursuite d’études dans le supérieur.
Le dispositif démarre en classe de première sur les heures d’Accompagnement Personnalisé, et se termine à la fin de la première année de DUT. Le dispositif repose sur des lignes de traction qui sont :
Pour les élèves – des présentations des différentes filières pour s’ouvrir à d’autres horizons (ou d’autres bocaux ?) ; des travaux pratiques en salle spécialisée et des visites du campus pour se motiver ; des rencontres entre pairs et du tutorat pour se rassurer.
Pour les équipes pédagogiques - un travail en commun sur les contenus disciplinaires, une plateforme d’exercices en ligne partagée, des concertations et de la transparence au moment des admissions en IUT, un bilan concerté du premier semestre de DUT, et surtout, surtout une relation de confiance qui s’est créée entre les équipes et qui sécurise les parcours des élèves.
Est-ce que ça marche ? Si je vous en parle, c’est que ça marche !
Pour citer les chefs de département « les étudiants ne viennent plus par hasard ». La notoriété de l’IUT auprès de ces lycéens a augmenté de 40% entre 2013 et 2017.
Et la réussite ? Si on prend l’exemple du département Génie Mécanique et Productique (GMP) qui s’est beaucoup impliqué dans la liaison et qui l’a dupliqué avec d’autres lycées du bassin : 22 bacheliers technologiques sur 25 valident leur 1e semestre (88%) et 21 sur 25 valident du premier coup le S1 et le S2 (84%).
Le prochain défi sera de mettre en place le même dispositif entre les lycées et les UFR pour les bacheliers généraux, pour ne plus entendre : « La licence, ce n’est pas pour nous ».